COMPTE-RENDU DE LA REUNION NAO FACILIT’RAIL FRANCE du 28 février 2018

La CGT interpelle la Direction en début de séance sur l’accord de fin de conflit et celui de la NAO 2016 concernant la mise en place de la subrogation. Elle rappelle d’autre part les engagements pris et signés  dans l’accord NAO 2017 qui ne sont toujours pas appliqués.

La Direction a souhaité revenir sur ces points en fin de réunion.

La Direction annonce vouloir discuter sur trois sujets :

  1. L’augmentation générale proposée (+0,6 % pour le personnel cadre, +0,7 % pour le personnel non cadre)

La CGT informe notre Direction que 2 études de cabinets spécialisés ont conclues au niveau national à une augmentation dans les entreprises pour l’année 2018. Cette prévision de croissance pour 2017que l’INSEE avait confirmé et qui porte à une hausse de 1,8 % à 1,9 %. +2,0après Selon la note de conjoncture du 4ème trimestre 2017 de l’organisme public INSEE, le produit intérieur brut (PIB) augmente de 0,6 %, puis progresse de 0,5 % au premier trimestre 2018.

  1. Harmonisation de la Prime Productivité Qualité (PPQ) pour tout le périmètre Facilit’rail France,

La CGT rappelle que cette prime rémunérée à l’heure a supprimé de nombres lignes de planning en Gare de Lyon, de plus elle contraint les salariés déjà fatigués par les conditions de travail à faire plus.

  1. Revalorisation de la prime transport à 200 euros au lieu de 100 euros actuellement.

La Direction souhaite revenir sur la remise d’un justificatif mensuel du titre de transport.

La CGT insiste pour que décision sur le moyen de déplacement soit laissée aux salariés. Elle maintient qu’un choix unique par salarié soit fait entre, l’indemnité transport, la prime transport, les frais kilométriques  et la circulation à vélo.

La Direction demande un temps de réflexion sur ce point et elle présentera ses propositions lors de la prochaine.

La Direction annonce la possibilité d’indexation  des  primes suivantes sur le salaire de base, (prime de nuit, prime de report repos, prime des dimanches et fêtes et  indemnité nourriture).

La CGT fait savoir que le groupe Newrest a réalisé en 2017 un chiffre d’affaire de 1,27 milliards d’euros, soit +13 % de croissance en plus. La restauration Ferroviaire est l’une des 4 activités majeures du groupe (23 % en 2017)

Intéressement : La Direction reconnait qu’elle ne sera pas dans les délais pour sa mise en application de cet accord. Elle évoque la possibilité de trouver une autre solution alternative pour la verser sous forme de prime ou autre.

La CGT a réagi en rappelant qu’une prime est soumise à cotisation salariale et patronale, elle demande que cette cotisation soit totalement à la charge de l’employeur dans le cadre d’une prime exceptionnelle.

La Direction envisage de négocier un accord sur l’égalité professionnelle avant septembre 2018.

La CGT rappelle qu’il faut aussi négocier le droit à la déconnection.

Subrogation  : Sa mise en place n’est pas d’actualité pour notre Direction qui la considère comme une charge de travail supplémentaire.

La CGT demande dans ce cas la suppression immédiate de la carence maladie.

Prime groupage : En remplacement des FF au poste de groupage, la Direction souhaite qu’elle soit attribuée pour le même montant aux salariés. Malgré les contestations de certaines Organisations Syndicales cette prime profitera à tous les salariés occupant ce poste quel que soit son site d’affectation.

La Direction précise que la nomination des agents en FF au groupage n’était pas prévue.

Au vu de ces éléments, la CGT est loin d’être satisfaite de ces propositions.

La suite le 15 mars 2018…

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *